Accueil > Devenir carme > Témoignages

Témoignages

C’est par leur vie même, et par leur joie que les frères montrent leur bonheur d’être à Dieu ; mais voici quelques témoignages écrits pour l’attester.Pour les lire, cliquez sur les liens dans le cadre à droite.






     

Articles de cette rubrique

  • Témoignage d’un regardant

    Je suis venu la première fois à Montpellier pour un séjour de regardant. Je ne connaissais pas les frères, ni cette région, mais un désir intérieur avait grandi en mon cœur depuis quelques mois, et je me sentais appelé à venir faire une retraite chez des frères carmes. « Maître ou demeures-tu ? » (Jn 1,38) dirent les premiers disciples à Jésus, tout en désirant le suivre sans encore le connaître, il leur répondit « Venez et voyez » (Jn 1,39). Le Christ accueille ceux qui viennent à lui de manière simple tout (...)

  • Témoignage d’un postulant

    Il est délicat de donner un témoignage bien arrêté sur le postulat lorsqu’on est encore en chemin. Néanmoins, ces premiers mois m’ont donné de goûter à l’esprit de l’Ordre. Ici, on se sent très vite en famille. Accueilli, entouré, avec "humilité et responsabilité" pour reprendre les mots du père Provincial.
    On se sait entre de bonnes mains, celles de frères qui s’abandonnent à la Volonté du Père, mains que le jeune postulant voit tournées vers Dieu jour et nuit.
    Le cœur de notre vie devient la prière, (...)

  • Témoignage d’un novice

    Pendant ma première retraite en novembre 2006 avec le séminaire où j’étais entré, j’ai découvert la vie et les écrits de la Bienheureuse Élisabeth de la Trinité. J’éprouvais alors un vif désir de vivre de cette spiritualité du Carmel tout en poursuivant mon chemin vers le Sacerdoce presbytéral.
    Deux ans plus tard, un père carme vint nous prêcher une retraite. Une semaine auparavant mon supérieur m’avait fait comprendre que je pourrais peut-être plutôt envisager de poursuivre mon cheminement dans la vie (...)

  • Rencontre forte

    « En vérité, en vérité je vous le dis, si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas, il demeure seul, mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruits ». (Jn 12, 24).
    Ainsi Seigneur tu m’as appelé. Tu as voulu que cette parole me frappe de plein fouet alors que je n’en comprenais pas encore toute la portée. Depuis longtemps déjà, Tu m’avais appelé à ton service, Tu m’avais choisi pour être ton prêtre ; pourquoi ? Je ne sais… cependant cela demeurait inébranlable.
    Pourtant ma soif de Toi, ma soif de Ta volonté (...)

  • Un horizon de grâces

    Quand on ma demandé de donner mon témoignage, j’ai eu, je dois le dire, un moment d’hésitation, mais, une pensée d’Elisabeth de la Trinité me vint en tête « Chaque instant, chaque évènement, chaque souffrance comme chaque joie est un sacrement qui nous donne Dieu ». Convaincu qu’à chaque fois Dieu intervient dans nos vies, qu’Il accomplit des merveilles et que rien n’est alors banal car tout est transfiguré par Lui, j’acceptais donc de donner mon témoignage, non pas pour « intéresser » (à première vue, il (...)