Accueil > Devenir carme > Témoignages > Témoignage d’un novice

Témoignage d’un novice

du frère Benoît-Joseph

Pendant ma première retraite en novembre 2006 avec le séminaire où j’étais entré, j’ai découvert la vie et les écrits de la Bienheureuse Élisabeth de la Trinité. J’éprouvais alors un vif désir de vivre de cette spiritualité du Carmel tout en poursuivant mon chemin vers le Sacerdoce presbytéral.
Deux ans plus tard, un père carme vint nous prêcher une retraite. Une semaine auparavant mon supérieur m’avait fait comprendre que je pourrais peut-être plutôt envisager de poursuivre mon cheminement dans la vie religieuse. Je ne l’acceptais pas du tout. Mais en rencontrant ce père, le Seigneur me donna une première touche de liberté par rapport à ma vocation pour Le laisser libre de m’amener là où Il voudrait, Lui et non moi. Ce père me proposa de faire un stage à Montpellier. Je ne lui dis ni oui ni non. En fait je ne devais le recontacter que deux ans après. Pendant cet intervalle je finis ma 2ème année de philosophie et commençai une année de stage en aumônerie. Je ne pensais plus du tout à la vie religieuse et même je m’accrochais furieusement au désir de devenir prêtre de paroisse.
Aux vacances de Pâques 2010 je pris un temps de repos avant de reprendre ensuite mon travail à l’aumônerie. C’est là que le Seigneur mit soudain en moi un grand désir de quitter la vie dans le monde pour ne pas vivre de l’esprit du monde dans lequel je tombais trop facilement. Je compris tout de suite que c’était au Carmel que je devais suivre ce désir. La découverte de la vie carmélitaine à Montpellier, où je fis enfin un séjour, a été pour moi un véritable coup de foudre.
Commençant maintenant mon noviciat, je peux dire, comme je le fais déjà depuis mon entrée au postulat : « La part qui me revient fait mes délices ; j’ai même le plus bel héritage » (Ps 15, 6), car cet héritage c’est Jésus.
Frère Benoît-Joseph de la Mère de Dieu

Portfolio