Accueil > Devenir carme > Etapes de la formation > Voeux solennels

Voeux solennels

Par la profession solennelle, il est devenu un frère carme à part entière. Il n’a plus aucun bien en propre et est disponible pour aller vivre sa vie de carme dans un des couvents de la Province, y accomplissant les missions qu’on lui confie. Sa formation n’est pas terminée : il s’applique à recevoir chaque jour les enseignements du Christ qui le conduisent toujours plus loin.

Conclusion : Devenir carme commence par un appel secret du Seigneur, mais se poursuit par un véritable apprentissage. Etre carme est aussi un “métier” au service de l’Eglise, métier de priant et d’apôtre, de frère et de pauvre. La spontanéité première du jeune candidat a du être éduquée. Il a dû apprendre jour après jour les gestes du métier, se laisser enseigner par des frères plus anciens, passer par des épreuves difficiles, pour devenir un engagement de toute la vie dans la paisible certitude d’avoir trouvé sa vocation.

Portfolio