Accueil > Vie de la communauté > Quelques éléments concernant l’année liturgique > Solennité de l’Epiphanie du Seigneur, dimanche après le 1er janvier

Solennité de l’Epiphanie du Seigneur, dimanche après le 1er janvier

Epiphanie signifie manifestation. C’est le mystère de Noël, manifestation de Jésus au monde, qui se prolonge dans l’Epiphanie et les jours qui suivent. Mais ce n’est plus seulement aux Juifs que Jésus se montre : en la personne des rois mages, c’est à tous les peuples qu’il se révèle comme la Lumière des nations. La vision d’Isaïe se vérifie : la gloire du Seigneur s’est levée sur Jérusalem, et de partout les multitudes accourent vers l’Eglise, la cité sainte, se prosterner devant celui qui vient régner sur la terre entière. Les dons des rois mages symbolisent les nôtres. Ceux de nos autels d’abord : le Christ lui-même, que l’Eglise offre à Dieu et dont l’or, l’encens et la myrrhe n’étaient que le symbole. Ceux de nos bonnes oeuvres ensuite, symbolisées elles aussi par les présents offerts à l’Enfant, à la fois Dieu (l’encens), roi (l’or), et, comme nous, homme sujet à la mort (la myrrhe).

Portfolio