15 événements

  • Pour les solennités chômées, les messes sont aux horaires des dimanche, (même lorsqu’elles ne tombent pas un dimanche), c’est à dire à 9h30 et 11h00 (Messe de communauté).
    Ces solennités sont :
    Sainte Marie Mère de Dieu, le 1er janvier,
    L’Epiphanie du Seigneur, le dimanche après le 1er janvier,
    Le (...)

  • L’envoi du Saint-Esprit sur les apôtres ouvre une ère nouvelle dans l’histoire du monde. L’Eglise est fondée et l’Esprit du Christ, donné d’une façon permanente à l’Eglise, agit en elle comme une force puissante ; c’est lui qui l’inspire et la dirige dans la prédication de l’évangile et qui lui permet (...)

  • Elisée, disciple et successeur du prophète Elie, nous est connu par la Bible aux deux Livres des Rois. Le récit de son activité prophétique présente de nombreuses analogies avec celui d’Elie. La figure d’Elisée témoigne que la mission d’Elie s’est prolongée en des disciples dont les Carmes ont le bonheur (...)

  • Le dogme fondamental auquel tout se ramène dans le christianisme est celui de la Sainte Trinité, au nom de qui tous les chrétiens sont baptisés. La fête de la Sainte Trinité demande à être comprise et célébrée dans le prolongement des mystères du Christ, comme l’expression solennelle de notre foi en cette (...)

  • Voici les dates des rencontres du mercredi chez les Petites Soeurs de Pauvres, rue Jeanne Jugan. 10 octobre 21 novembre 19 décembre 16 janvier 13 février 13 mars 10 avril 15 mai 19 juin

  • Petites soeurs des Pauvres, rue Jeanne Jugan

  • La fête-Dieu est une des fêtes particulièrement chères au peuple chrétien. Le sacrement de l’Eucharistie est intimement lié à la vie de l’Eglise et des fidèles que c’est en lui que cette vie se puise et tout ensemble s’exprime continuellement. Par la sainte messe, c’est le sacrifice du Christ au calvaire, (...)

  • En célébrant la Nativité de saint Jean-Baptiste, l’Eglise fête l’aurore du salut ; six mois avant Noël, la naissance du Précurseur annonce le mystère de l’Incarnation et participe à sa grandeur. Au Moyen Age on la célébrait comme un Noël d’été qui avait ses trois messes comme Noël a les (...)

  • En instituant la solennité du Sacré-Coeur, l’Eglise voulait proclamer et magnifier l’amour universel et infini du Sauveur, en opposition aux idées avancées par le calvinisme et le jansénisme.
    Un premier Office et une messe du Sacré-Coeur furent composés au XVIIè siècle par saint Jean Eudes ; mais c’est (...)

  • Après avoir, en pleine guerre mondiale, consacré tout le genre humain au Coeur immaculé de Marie pour le mettre sous la protection de la mère du Sauveur, Pie XII décréta, en 1944, que chaque année l’Eglise entière célèbrerait une fête en l’honneur du Coeur Immaculé de Marie le 22 août, jour octave de la (...)

  • Le culte des deux grands apôtres Pierre et Paul tient par ses racines aux fondements mêmes de l’Eglise. A l’origine de sa foi, ils resteront à jamais ses protecteurs et ses guides. Rome leur doit sa vraie grandeur ; c’est la conduite providentielle de Dieu qui les y a conduits l’un et l’autre, pour (...)