12 événements

  • L’Eglise, autrefois, baptisa les fêtes païennes, usant avec une souveraine liberté des dates et des cérémonies pour les doter d’un contenu chrétien tout nouveau.
    S’inspirant de cette tradition, voici qu’elle place la fête civile du travail, le premier mai, sous le puissant patronage de saint Joseph, (...)

  • Les fêtes des apôtres, qui s’échelonnent au cours de l’année, étaient chômées autrefois. Celle de saint Philippe et saint Jacques, autrefois le 1er mai, rappelle la translation solennelle de leurs reliques à Rome dans l’église qui leur est dédiée. Comme Pierre et André, Philippe était de Bethsaïde, en (...)

  • Les Actes des apôtres nous ont conservé le récit de l’élection de saint Matthias. Il avait été parmi les disciples de Jésus durant toute sa vie publique et comme eux, témoin de la résurrection ; c’est lui qui fut désigné par le sort pour remplacer Judas dans le collège apostolique. Saint Matthias est vénéré (...)

  • Pour les solennités chômées, les messes sont aux horaires des dimanche, (même lorsqu’elles ne tombent pas un dimanche), c’est à dire à 9h30 et 11h00 (Messe de communauté).
    Ces solennités sont :
    Sainte Marie Mère de Dieu, le 1er janvier,
    L’Epiphanie du Seigneur, le dimanche après le 1er janvier,
    Le (...)

  • Toute la vie de l’Eglise se situe entre l’Ascension de Jésus au ciel et son retour à la fin des temps. Sûre de n’être pas trompée dans son attente, elle est soulevée par une immense espérance.
    Nous sommes tous appelés à monter au ciel à la suite du Christ. Son Ascension est le gage de la (...)

  • Chacun sait le rôle providentiel joué par sainte Jeanne d’Arc. On a exalté l’âme ardente de cette fille de France qui, dans le désarroi de la guerre de Cent ans, s’est levée pour ranimer les courages, raviver l’espérance et sauver tout ensemble la foi et l’avenir de son pays. La liturgie de sa fête chante (...)

  • L’ange Gabriel avait annoncé à Marie que Dieu donnerait bientôt un fils à Elisabeth ; aussitôt la Vierge se rendit à Hébron, où habitait sa cousine : c’est la "Visitation", secrète rencontre du Précurseur et du Sauveur, joie profonde de Marie et d’Elisabeth, remplies des bénédictions divines qui reposent (...)