28 événements

  • La Liturgie d’aujourd’hui se compose de deux parties distinctes : l’une empreinte de joie, la procession des rameaux qui rappelle l’entrée de Jésus à Jérusalem, épisode dont on lit le récit avant la procession, et l’autre empreinte de tristesse, avec la célébration de la Passion et sa (...)

  • Voici les horaires de confession pour la Semaine Sainte :
    Mardi, mercredi Saints : de 15h à 17h.
    Jeudi, vendredi, samedi Saints : de 10h à 11h45, et de 15h à 17h.

  • Voici les horaires de confession pour la Semaine Sainte :
    Mardi, mercredi Saints : de 15h à 17h.
    Jeudi, vendredi, samedi Saints : de 10h à 11h45, et de 15h à 17h.

  • Rameaux :
    10H45 : Bénédiction des Rameaux dans la cour du couvent.
    11H00 : messe
    Jeudi St :
    12H00 : Office des lectures
    18H00 : Messe de la Cène du Seigneur suivi de l’adoration au reposoir jusqu’à minuit (avec Complies à 21H00).
    Vendredi St : (jeûne et abstinence)
    12h00 : Office des lectures
    15h00 (...)

  • La Liturgie des trois derniers jours de la semaine sainte prend un caractère émouvant. En des offices qui sont parmi les plus beaux de l’année, l’Eglise rappelle les grands évènements qui ont marqué les derniers jours de la vie du Sauveur et nous fait célébrer avec elle le mystère de notre rédemption. (...)

  • Voici les horaires de confession pour la Semaine Sainte :
    Mardi, mercredi Saints : de 15h à 17h.
    Jeudi, vendredi, samedi Saints : de 10h à 11h45, et de 15h à 17h.

  • Rameaux :
    10H45 : Bénédiction des Rameaux dans la cour du couvent.
    11H00 : messe
    Jeudi St :
    12H00 : Office des lectures
    18H00 : Messe de la Cène du Seigneur suivi de l’adoration au reposoir jusqu’à minuit (avec Complies à 21H00).
    Vendredi St : (jeûne et abstinence)
    12h00 : Office des lectures
    15h00 (...)

  • Le Vendredi Saint est un jour de deuil, le plus grand qui soit. Le Christ entre dans la mort. Conséquence du péché, l’emprise de la mort sur toutes nos vies humaines s’étend jusqu’au chef de l’humanité, le Fils de Dieu fait homme.
    Mais tous les chrétiens le savent, cette mort que Jésus a partagée avec (...)

  • Voici les horaires de confession pour la Semaine Sainte :
    Mardi, mercredi Saints : de 15h à 17h.
    Jeudi, vendredi, samedi Saints : de 10h à 11h45, et de 15h à 17h.

  • Rameaux :
    10H45 : Bénédiction des Rameaux dans la cour du couvent.
    11H00 : messe
    Jeudi St :
    12H00 : Office des lectures
    18H00 : Messe de la Cène du Seigneur suivi de l’adoration au reposoir jusqu’à minuit (avec Complies à 21H00).
    Vendredi St : (jeûne et abstinence)
    12h00 : Office des lectures
    15h00 (...)

  • La Liturgie du Samedi Saint, jusqu’à la messe de la vigile pascale, appartient encore à la liturgie de la semaine sainte et du Temps de la Passion.
    C’est le silence du tombeau, où le Seigneur repose et où nous l’accompagnons par notre prière et notre (...)

  • Voici les horaires de confession pour la Semaine Sainte :
    Mardi, mercredi Saints : de 15h à 17h.
    Jeudi, vendredi, samedi Saints : de 10h à 11h45, et de 15h à 17h.

  • L’Eglise célèbre le Christ ressuscité. Le Sauveur est à jamais vivant d’une vie qui n’appartient plus à la terre et qu’un jour nous partagerons au ciel.
    Hier soir nous avons célébré la Vigile pascale avec le retour sur toute l’histoire du salut dans la longue liturgie de la Parole.
    Aujourd’hui nous (...)

  • Pour les solennités chômées, les messes sont aux horaires des dimanche, (même lorsqu’elles ne tombent pas un dimanche), c’est à dire à 9h30 et 11h00 (Messe de communauté).
    Ces solennités sont :
    Sainte Marie Mère de Dieu, le 1er janvier,
    L’Epiphanie du Seigneur, le dimanche après le 1er janvier,
    Le (...)

  • Rameaux :
    10H45 : Bénédiction des Rameaux dans la cour du couvent.
    11H00 : messe
    Jeudi St :
    12H00 : Office des lectures
    18H00 : Messe de la Cène du Seigneur suivi de l’adoration au reposoir jusqu’à minuit (avec Complies à 21H00).
    Vendredi St : (jeûne et abstinence)
    12h00 : Office des lectures
    15h00 (...)

  • L’Eglise a très vite ressenti le besoin de faire durer la joie de Pâques. Au tout premiers siècles du christianisme, on ne célébrait que la Vigile Pascale qui durait toute la nuit du samedi au dimanche et dans lequel on commémorait tout le Mystère Pascal, mort et résurrection du Christ. On y lisait la (...)

  • L’Eglise a très vite ressenti le besoin de faire durer la joie de Pâques. Au tout premiers siècles du christianisme, on ne célébrait que la Vigile Pascale qui durait toute la nuit du samedi au dimanche et dans lequel on commémorait tout le Mystère Pascal, mort et résurrection du Christ. On y lisait la (...)

  • L’Eglise a très vite ressenti le besoin de faire durer la joie de Pâques. Au tout premiers siècles du christianisme, on ne célébrait que la Vigile Pascale qui durait toute la nuit du samedi au dimanche et dans lequel on commémorait tout le Mystère Pascal, mort et résurrection du Christ. On y lisait la (...)

  • L’Eglise a très vite ressenti le besoin de faire durer la joie de Pâques. Au tout premiers siècles du christianisme, on ne célébrait que la Vigile Pascale qui durait toute la nuit du samedi au dimanche et dans lequel on commémorait tout le Mystère Pascal, mort et résurrection du Christ. On y lisait la (...)

  • Saint Marc est l’un des quatre évangélistes. Il n’appartient pas au groupe des apôtres, mais, disciple de la première heure, il fut bientôt leur compagnon d’apostolat. Il semble avoir été surtout lié à Saint Pierre ; il lui servit d’interprète et mit par écrit sa catéchèse : l’évangile de saint Marc est (...)

  • L’Eglise a très vite ressenti le besoin de faire durer la joie de Pâques. Au tout premiers siècles du christianisme, on ne célébrait que la Vigile Pascale qui durait toute la nuit du samedi au dimanche et dans lequel on commémorait tout le Mystère Pascal, mort et résurrection du Christ. On y lisait la (...)

  • L’Eglise a très vite ressenti le besoin de faire durer la joie de Pâques. Au tout premiers siècles du christianisme, on ne célébrait que la Vigile Pascale qui durait toute la nuit du samedi au dimanche et dans lequel on commémorait tout le Mystère Pascal, mort et résurrection du Christ. On y lisait la (...)

  • L’Eglise a très vite ressenti le besoin de faire durer la joie de Pâques. Au tout premiers siècles du christianisme, on ne célébrait que la Vigile Pascale qui durait toute la nuit du samedi au dimanche et dans lequel on commémorait tout le Mystère Pascal, mort et résurrection du Christ. On y lisait la (...)

  • L’Eglise, autrefois, baptisa les fêtes païennes, usant avec une souveraine liberté des dates et des cérémonies pour les doter d’un contenu chrétien tout nouveau.
    S’inspirant de cette tradition, voici qu’elle place la fête civile du travail, le premier mai, sous le puissant patronage de saint Joseph, (...)